En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques anonymes.
En savoir plus sur la gestion des cookies

Projets pédagogiques

StratosPi dans l'espace

Par BEATRICE GUILLEUX, publié le vendredi 5 mai 2017 18:53 - Mis à jour le vendredi 2 juin 2017 18:31
ballon_lacher_001-f0856.jpg
Projet BTS : Lâcher d'un ballon dans la stratosphère le 15 mai 2017

 

L'année scolaire dernière, le lycée de l'Hyrôme a été sélectionné pour le projet « un ballon pour l'école ».

Olivier Lamérant, animateur scientifique de l'association Planète Science, est venu présenter le projet aux étudiants de BTS SN1 et SN2 : L’opération consiste à mettre à disposition des ballons sondes pour permettre aux élèves de concevoir et réaliser des nacelles expérimentales qui seront embarquées sous ces ballons.

Les nacelles expérimentales, prétexte à l’initiation aux sciences et aux techniques, seront le fruit du travail des jeunes. L’opération devra ensuite favoriser la réalisation de projets ayant un caractère scientifique marqué, avec un souci de qualité et de sécurité.

Nos étudiants ont travaillé sur le projet et réalisé un 1er lâcher de ballon le 5 septembre 2016.

Toute cette année scolaire les étudiants ont cherché à faire évoluer le projet pour un 2ème lâcher de ballon. Ce travail s'est fait toujours en partenariat avec L'association Planète Sciences et le CNES :

Des étudiants de 1ère année de BTS ont participé à la préparation de la nacelle, des capteurs embarqués et les mesures associées et des caméras.

Les capteurs : Anémomètre (nouveau), température, humidité, pression, altitude, Oxygène, indice de pollution (nouveau), accélération.

3 cameras sont cette année embarquées (vers le sol, l'horizon et le ballon)
 

Les grandes nouveautés pour cette 2ème expérience sont les suivantes :


- Les étudiants de BTS SN, en projet, ont réalisé la partie géolocalisation en temps réel par sms et par réseau Sigfox (réseau longue distance dédié aux objets connectés) et la partie exploitation des mesures :

Il sera donc normalement possible en fonction de la qualité des transmissions de suivre la localisation de la nacelle en temps réel sur une carte à travers un site Web accessible à tous. L'adresse du site sera communiquée ultérieurement.

Une application Android spécifique, développée en projet, permettra aussi de localiser la nacelle pour ceux qui seront chargés de la récupérer en affichant sur une carte sa position, sa distance et le cap à suivre.

Le site Internet permettra également d'importer les mesures réalisées et, à tout à chacun, de les exploiter sous forme de courbes dynamiques.
 

Le nom donné à la nacelle est StratosPi en référence aux cartes Raspberry Pi utilisées dans le projet.

 

Le lâcher de ballon a eu lieu lundi 15 mai 2017 à 14h sur le stade de la Gabardière :

Le lâcher a été réalisé à 14h45  : Vidéo : http://ovh.to/8Kk1eVr
La localisation par GPS+SMS a fonctionné jusqu'à une altitude de 7700 m (15h12) et a repris lors de la descente à 1361 m ( 17h15)
La localisation par réseau GPS+SIGFOX a fonctionné sur l'ensemble du trajet malgré un problème de GPS au-dessus de 10 000m.

La trajectoire est consultable sur le site web développé par les étudiants : http://btssn2.ovh

Comme prévu la nacelle a atterri entre Saumur et Chinon près de Fontevraud l'Abbaye dans le Golf du Domaine de Roiffé à 17h20.
Des conditions idéales pour récupérer le matériel assez simplement ...
Mais comme vous pouvez l'apercevoir en zoomant la carte au maximum ce golf est boisé en partie, et notre nacelle n'a pas choisi la meilleure solution !

Après quelques minutes de recherche, à 17h40, nous apercevons enfin  la boîte dans un arbre à une hauteur de 20m !

Photos :
http://ovh.to/Y1HekbD
http://ovh.to/FVLSpfM

N'ayant pas l’âme de grimpeur, il faut se rendre à l'évidence, il nous faut de l'aide.
Le responsable du golf est au regret de nous dire qu'il ne peut pas nous aider techniquement et l'heure tardive nous empêche de trouver une solution au problème dans l'immédiat.

Nous sommes donc obligés de rebrousser chemin et de rentrer sur Chemillé en laissant la boîte dans son arbre.
La seule solution envisagée pour l'instant est de faire appel à un élagueur dans les prochains jours.

Il faudra donc attendre un peu pour exploiter les mesures réalisées à bord
Affaire à suivre...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pièces jointes
Aucune pièce jointe